Naturopathie § Hypnose

Naturopathie § Hypnose

Publications


Se préparer à l'automne selon la médecine chinoise

Dans un peu plus d’une semaine, nous passerons à l’automne. Les jours commencent déjà à diminuer et les feuilles jaunes apparaissent sur les arbres… Rien de bon, me direz-vous ? Non, ne soyez pas triste ou mélancolique en pensant à la fin de l’été, l’automne a aussi beaucoup à vous offrir si vous savez l’aborder ! Laissez-vous guider par la médecine traditionnelle chinoise…

L’automne selon la théorie des Cinq Mouvements

  • Quand le yang décroit…

En médecine traditionnelle chinoise, l’automne est la saison où le Yang commence à décroître. Rappelons que le yin et le yang représentent deux formes d’énergie contraires mais interdépendantes, dont l’alternance génère le Qi, qui est la puissance créatrice qui donne force à tous les êtres et choses de l’Univers. Le Qi est en perpétuelle transformation, selon des étapes cycliques. Ces étapes sont représentées par la théorie des Cinq mouvements.

Chaque mouvement correspond à une saison, qui est soit yang (l’été), soit yin (l’hiver), soit mi-yang, mi-yin (le printemps et l’automne).

L’automne est une saison de transition, entre l’apogée de l’énergie et LA période de repos, l’hiver. Les journées plus courtes, le temps moins clément et la nature qui ralentit peut engendrer des sentiments de mélancolie. Ce n’est pas un hasard si l’émotion liée cette saison est la tristesse, la mélancolie !

  • Les caractéristiques de l’élément Automne

L’automne est lié à l’élément Métal, au Poumon et au Gros Intestin, à la peau, au toucher. Son climat associé est la sécheresse.

Dans le cycle des mouvements, l’élément Métal est engendré par l’élément Terre (5èmesaison) et engendre lui-même l’élément Eau (hiver).  Le Poumon est à l’image de cette relation entre les éléments.

Organe le plus élevé du corps, le Poumon assure la protection de l’organisme tel un bouclier. Il gouverne le Qi et la respiration. C’est à lui que revient la mission de diffuser le Wei Qi, l’énergie défensive, entre la peau et les muscles. Cette énergie est nécessaire pour défendre le corps contre les attaques de « pervers climatiques » : le froid, le vent, l’humidité, la sécheresse et les maladies qui en résultent : rhume, grippe, rhinopharyngite, etc. Le Poumon gouverne également la peau, contrôlant l’ouverture et la fermeture des pores. L’énergie défensive est nourrie par l’énergie nourricière, issue de l’essence subtile des aliments extraite et transportée au Poumon par la Rate. C’est pourquoi avoir une alimentation adaptée permet d’augmenter ses défenses immunitaires !

Quant à sa relation avec le Rein, en médecine chinoise, on dit également que Le Poumon gouverne la Voie des Eaux. Le Qi du Poumon régule la température corporelle grâce à la transpiration et l’ouverture des pores de la peau. En cas de forte transpiration, les Liquides du corps s’échappent et le Rein, ne recevant plus assez d’eau, sera affaibli. Pour en savoir plus sur le trajet des Liquides, je vous conseille cet article : Stop aux mucosités !

Nos conseils pour l’automne

En plus de passer sereinement cette saison automnale, les conseils qui suivent permettent de préparer l’hiver et la saison du Rein. En effet, durant l’automne, le Rein, réserve d’énergie vitale, commence à se recharger.

  • S’aérer l’esprit et les poumons

L’automne est la saison des bilans. A la rentrée, on a tendance à vouloir repartir de bon pied, ranger, organiser son intérieur comme sa vie. Il en résulte une intériorisation, néfaste pour un esprit sain dans un corps sain. Pour ne pas déprimer, il est important de lâcher-prise en sortant dans la nature et en s’oxygénant. L’automne est propice à l’introspection, mais il ne faut pas trop « mentaliser ». Accordez-vous des moments en lien avec la nature comme des balades en forêt, du jardinage…

S’oxygéner est essentiel pour votre esprit, mais aussi pour votre Poumon ! En plus de prendre l’air, vous pouvez pratiquer des exercices de respiration, du Qi Gong ou encore du Yoga.

Il est aussi recommandé, selon la médecine chinoise, de dormir un peu plus : une demi-heure de plus par nuit. Si vous faites attention et restez à l’écoute de votre corps, vous pourrez remarquer qu’il vous oriente naturellement vers plus de temps de récupération et de repos.

  • S’alimenter en accord avec la saison

Une alimentation en accord avec la saison permettra d’éviter les refroidissements, rhumes, grippes et autres bronchites, ainsi que diverses autres pathologies de type intestinales comme les inflammations ou la constipation. Il est important de privilégier une alimentation locale. La couleur de l’automne est le blanc, cette couleur est prédominante dans les aliments recommandés :

  • Légumineuses : pois, pois cassés, lentilles, haricots secs, pois chiche, fèves
  • Légumes racine : betterave, navet, pomme de terre, carotte, céléri
  • Céréales : blé, riz, millet, quinoa, sarrasin (en farine et/ou en grains)
  • Fruits secs : noix, amandes
  • Poissons des mers froides
  • Bougez !

Pour éviter les baisses de tonus et de moral, pratiquez une activité physique par jour : marche rapide, course à pied, vélo… 10 minutes au quotidien suffisent, cela fera monter votre rythme cardiaque et vous vous sentirez mieux. N’hésitez pas à vous aider de la phytothérapie ou de la pharmacopée chinoise pour vos baisses de tonus : le ginseng, la gelée royale sont de très bons alliés pour contrer la fatigue générale.

 

Prenez  Soin de Vous

 

 

 

Texte tiré  de "Tendance Santé"


25/09/2018
0 Poster un commentaire

Pourquoi les gens ne guérissent pas ? de Maria de los Ángeles Rodeiro

 

 

Un médecin intuitif partage avec nous sa vision unique de la raison pour laquelle les gens ne guérissent pas. Il a longtemps pensé que tout le monde voulait être guéri. Mais il a fini par se rendre compte que « la guérison était très désagréable ! »

Les obstacles à la guérison comprennent le fait d’abandonner de vivre dans le passéde cesser d’être une victime, etla peur du changement. Diriger notre pensée et notre énergie sur notre passé se fait au détriment de nos cellules et de nos organes qui ont besoin d’énergie pour fonctionner et guérir.

La guérison exige de vivre dans le présent et de récupérer l’énergie piégée dans nos traumatismes et dans nos blessures. Ce médecin dit que la seule raison de nourrir et de garder le passé vivant, c’est l’amertume de ce qui s’est passé.

Refuser de pardonner à un évènement ou à une personne du passé produit des fuites d’énergie. Le pardon guérit les fuites. Le pardon n’a rien à voir avec le fait de ne pas responsabiliser les autres pour les blessures qu’ils ont causées.

Il a plus à voir avec la liberté de la personne qui se perçoit comme une victime.

Quand nous arrivons à voir un évènement douloureux de notre vie comme un message ou un défi plutôt que comme une trahison personnelle, l’énergie de vie liée à cet évènement reflue vers les circuits énergétiques de notre corps physique.

Les gens ne guérissent pas parce qu’ils ne se sont pas libérés de l’illusion d’être une victime. Trop souvent, les gens obtiennent du pouvoir sur les autres grâce à leurs blessures parce qu’ils ont trouvé que ça leur apportait du soutien. Les blessures deviennent alors un moyen de manipuler et de contrôler les autres.

La guérison exige souvent des changements de mode de vie, d’environnement et de relations. Le changement peut être effrayant !!!

Il est facile de rester dans un circuit d’attente, en affirmant que l’on ne sait pas quoi faire, alors que c’est rarement vrai. En fait, lorsque nous restons dans un circuit d’attente et que nous savons exactement ce qu’il faut faire, c’est que nous sommes terrifiés par le fait d’agir en conséquence…

Le changement est effrayant, et le temps d’attente donne un sentiment de sécurité, alors que la seule façon d’acquérir véritablement ce sentiment de sécurité est d’entrer dans le tourbillon des changements et de se sentir vivant à nouveau.

La guérison nécessite une action. Manger, l’exercice quotidien, prendre le bon médicament produisent des changements sains dans le physique.

Relâcher le passé, laisser tomber les emplois stressants ou les relations inappropriées sont des actions qui libèrent l’énergie du corps.

Ce qui améliore l’une améliore l’autre, la puissance physique et l’énergie sont intimement liées.

Même le processus de la mort auquel nous sommes tous confrontés, peut devenir un acte de guérison des vieilles blessures qui se libèrent en résolvant les questions laissées en suspens avec ses proches.


Merci à Eric Delafontaine
Source du texte


01/03/2018
0 Poster un commentaire

Qu'est ce que le Reiki ?

 

"Le Reiki est une technique de soin énergétique par laquelle le thérapeute canalise et transmet l'énergie au patient par imposition des mains pour activer le processus naturel de guérison.”   

 

C'est, avant tout, de mon humble point de vue, une technique d'aide à autrui sur le plan énergétique.

Cette technique d'aide  énergétique, ancienne et très puissante, transmise par Mikao Usui, agit au niveau physique, émotionnel et spirituel. Parfois le Reiki réussit là où aucun résultat n'avait été atteint auparavant.

Le praticien Reiki ne travaille pas avec sa propre énergie mais canalise l'Energie Universelle qui possède une grande force vitale. 

 

Bienfaits du Reiki

Par son action, le Reiki : agit sur les troubles physiques, régénère les cellules, favorise la détente, procure la paix, la joie et la sérénité, facilite la concentration, agit sur les animaux, les plantes, la planète, les situations, répare les traumatismes du passé en douceur. Il agit sur les situations en les harmonisant.

 

Ce qu'il est important de savoir, c'est que le Reiki n'agira qu'en fonction des besoins énergétiques des patients : ni trop, ni peu, car en fait, c'est la personne qui "absorbe" uniquement ce dont elle a besoin à travers le praticien qui lui, n'est que canal, c'est tout. 

Quels sont les effets du Reiki ?

 Le Reiki est une méthode naturelle d'aide qui ré-harmonise et rééquilibre les centres d'énergie du corps, libère les tensions, les blocages physiques et émotionnels, tonifie tous les organes, revitalise et détend profondément.

Il régénère le corps, améliore la santé, procure un bien être général, une paix intérieure et favorise aussi la transformation personnelle.

Le Reiki est également utilisé en prévention des maladies et en complément de tout traitement médical dont il augmente l'efficacité. 

 

Le Reiki : 

 

  • Apporte un supplément d'énergie qui ré-harmonise et revitalise le corps.
  • Réduit le stress, calme et détend profondément. Favorise la détente, procure paix, joie et sérénité.
  • Soulage les douleurs. 
  • Stimule les processus d'autorégulation et d'auto-guérison de l'organisme. 
  • Renforce les facultés de récupération après un traumatisme 
  • Corrige les déséquilibres physiques et émotionnels en libérant les causes originelles des blocages émotionnels inscrits dans la mémoire cellulaire.
  • Élimine les toxines, purifie, fortifie les organes.
  • Renforce le système immunitaire.
  • Optimise l'efficacité d'un traitement médical.
  • Accélère tout travail Spirituel et évolution personnelle lorsqu'on médite avec le Reiki. 
  • S’adapte aux besoins réels du récepteur
  • Facilite la concentration
  • Agit sur les animaux, les plantes
  • Agit sur la planète
  • Répare les traumatismes du passé lorsqu'on entreprend un travail sur du long terme

 

 la source : ReikiCristal-ReikiGirl /Qu'est-ce que le Reiki? Bienfaits & effets du Reiki

Je vous invite à découvrir cette pratique

Initiée au deuxième niveau de Reiki, Vous pouvez prendre rendez-vous au 06 71 11 58 42 .

Prix de la consultation d'une heure à une heure et demi : 25 euros


20/02/2018
0 Poster un commentaire

Eté chinois, Atout coeur

Atout cœur : gros plan sur les maladies cardio-vasculaires chez les femmes

 

Un Constat étonnant

 

Si je vous posais la question de savoir qu’elle est la première cause de décès chez la femme, je suis persuadée qu’une  grande majorité d’entre vous répondrait le cancer du sein.

Pourtant la réalité est tout autre : les maladies cardio-vasculaires tuent 8 fois plus les femmes que le cancer du sein.

En effet, une femme sur 2 en Europe et une femme sur 3 en France  décède d’un accident cardio-vasculaire cérébral (A.V.C) d’un infarctus du myocarde (I.D.M) ou d’une maladie vasculaire.

Or beaucoup de femmes ignorent cela, négligeant les risques qu’elles encourent.

Ce qui est normal puisque depuis de nombreuses années, les messages de prévention s’adressent surtout aux hommes.

 

Les Causes

 

En  adoptant les mêmes comportements que leurs congénères : tabagisme,  sédentarité, alcool, stress, alimentation peu équilibrée, les femmes se mettent en danger. Résultats, 8 infarctus sur 10 sont dus au tabac, et surtout au couple fatal tabac/pilule.

Par ailleurs, nos artères sont plus étroites que celles des hommes, et les plaques formées par le cholestérol, les plaques d’athéromes, sont de nature différente chez la femme, elles sont plus fibreuses et s’érodent plus facilement provoquant des caillots sanguins d’où des accidents plus brutaux  et plus graves chez la femme.

 

La Prévention

 

Afin d’éviter cette prise de risque, 3 facteurs sont à faire surveiller régulièrement par votre médecin traitant,

- Votre cholestérol (bien qu’il ne faille pas trop s’alarmer si votre cholestérol est au-dessus des références médicales).

- Votre tension

- Votre poids (il vaut mieux avoir une culotte de cheval, que de l’embonpoint au niveau de la ceinture abdominale).

 

Mais c’est surtout en changeant vos habitudes de vie que vous allez préserver votre cœur en ;

 

-          Arrêtant de fumer

-          Gérant votre stress

-   Adoptant une alimentation saine avec, entre autre moins de sel et moins de sucre, et en privilégiant les aliments protecteurs du cœur, comme la grenade,  la betterave, l' huile d’olive, les noix, les amandes, l'avocat, les poissons gras (maquereaux, sardines, saumons)

 

En outre, il faut noter qu’une partie des femmes ne ressentent pas les mêmes signes alerteurs d’un problème cardiaque qu’un homme comme la douleur dans la poitrine qui irradie le bras gauche et la mâchoire.

Dès lors, on peut « passer à côté » et mettre ça sur le compte d’une crise d’angoisse ou autre et par conséquent ne pas avoir le réflexe d’appeler le 15.

Nausées, palpitations à l’effort, douleur au milieu du dos, fatigue inhabituelle sont les symptômes qui doivent vous alerter.

Souvent plus résistante à la douleur, les femmes minimisent ces alertes  qui peuvent  être fatales.

 

A coeur jamais peur

 

Il est coutume de dire que le cœur est le siège des sentiments amoureux, de la vitalité, de la sécurité, de la joie.

Les problèmes liés au coeur proviennent souvent, comme le dit Jacques Martel, "d'un manque d'amour, de tristesse, d'émotions enfouies qui refont surface même après plusieurs années... l'amour familial bafoué par les conflits vont attaquer mon coeur". Dès lors, Prenez soin aussi de ne rien « garder sur le cœur » et de se tourner vers un thérapeute qui peut vous aider à exprimer tout votre ressenti afin de ne pas « avoir le cœur lourd ».

Dès lors, votre cœur s’en trouvera mieux et vous dira :

"Merci"

Coeurdialement


29/05/2017
0 Poster un commentaire

Le Foie, organe du Printemps

 

Le savez-vous ?! depuis le 6 Février environ,  le printemps nous  fait grâce de  sa présence.  

Et oui !!! C'est la rentrée dans la douce saison, prometteuse de renouveau, le printemps  selon le calendrier chinois.

 Certes, me direz-vous, nous sommes loin de la contrée de Confucius si loin que nous ne pouvons faire la corrélation entre nos découpages saisonniers.

Cela dit, si on observe bien notre mère nature en ce moment, on sent l'éveil. Les jonquilles et les jacinthes sont sur le point de nous offrir leur parfum, leur beauté et les oiseaux recommencent à adoucir nos moeurs de leur chant mélodieux, tout se ravive,  tout est sur le point d'éclore et  de connaître sa pleine potentialité le 21 mars. Cette date correspond au  climax, à la pleine virtualité du printemps qui s'exprime dans toute sa puissance  toujours selon le pays de maître Kong.

Le printemps c'est aussi et surtout pour nous, êtres humains, la saison du Foie et pour cela je vais vous donner quelques conseils afin d'avoir un  foie au top. N'oublions pas qu'il est, au même titre que  nos reins, un filtre. Il purifie notre sang et c'est pourquoi un foie trop chargé entraîne toutes sortes de maux aussi bien physiques que psychiques car le foie est aussi le siège de la colère.

 

En premier  lieu parlons des plantes drainantes ;

 

Le Pissenlit (Taraxacum officinale)

Le pissenlit est une plante très connue de nos grands mères , elles en intégraient dans les salades après l' avoir bien  nettoyé. La feuille est très riche en nutriment mais se sont les propriétés digestives de la racine de Pissenlit qui sont recherchées depuis des siècles.

Le pissenlit est un grand dépuratif qui a aussi une action sur la peau.

 

Le radis noir (Raphanus sativus)

Le radis noir est diurétique mais c'est surtout son action hépatobiliaire  qui est connue. Il stimule la production biliaire et provoque une  contraction de la vésicule biliaire entraînant l'élimination des déchets. On l'utilise dans les cas de migraine hépatique, de boue biliaire, de constipation chronique. alors pourquoi pas l'introduire dans nos assiettes. 

Attention, toutefois, cette puissante action le rend contre-indiqué en cas de calcul biliaire.

 

Le romarin (Rosmarinus officinalis)

Le romarin agit sur la vésicule biliaire dont il augmente le flux et la contraction. Il est aussi un grand protecteur  et draineur du foie en ayant une action sur les agents toxiques du foie. Donc une petite tisane le soir au coucher vous fera le plus grand bien.

 

Dans un second temps, parlons d'une plante plus  protectrice que drainante

 

Le Desmodium

Le desmodium est peut être la plante hépatique la plus célèbre, mais elle est parfois mal utilisée.

Ce n'est pas  un très bon draineur et pour cela il est préférable d'utiliser en premier lieu les plantes si dessus et par la suite le desmodium.

Cela dit, le desmodium est le meilleur protecteur  du foie contre les virus et toxiques.

Les  indications du desmodium sont donc principalement toutes  les agressions hépatiques

- hépatites  virales

- traitements hépatotoxiques (antibiotiques, paracétamol et bien d'autres)

- Chimiothérapie

- Hépatite auto-immune ou toxique

 

Mais afin d'avoir un foie sain , n'oubliez pas quelques règles d'hygiène de vie ; 

Une consommation d'alcool raisonnable,

Une pratique de la diète de temps en temps (diète au potage de légumes, jeûne hydrique accompagné sur plusieurs jours ou en solo sur un jour par semaine) lors du printemps.

Afin de fluidifier le sang  dans le seul but qu'il ne stagne pas dans le foie, offrez-vous une bouillote que vous mettrez sur l'organe, le temps  d'une heure ou plus, en regardant votre série préférée pourquoi pas.

 

Voilà pour mes conseils pour avoir un foie au top ce printemps et donc une belle  énergie.

Prenez soin de vous ma "foie" vous  n'en serez que mieux.

 

 

 

références ; tout plein mais aussi Phytoquant


09/02/2017
0 Poster un commentaire