Naturopathie § Hypnose

Naturopathie § Hypnose

SUCCÈS POUR LE DEUXIÈME SALON DU MIEUX-ÊTRE

Succès pour le deuxième Salon du mieux-être

 

Article Ouest -France

http://www.ouest-france.fr/bretagne/guipry-messac-35480/succes-pour-le-deuxieme-salon-du-mieux-etre-4998199

 

 

succes-pour-le-deuxieme-salon-du-mieux-etre.jpg

Christèle Gauvin, praticienne en sophrologie. Guillaume Chéneau, kinésiologue, sur son stand. Tamara, la savonnière. José Le Bourhis et Benoit Jouan présentent le Service Civil International. | 



 

 

Le Salon du mieux-être, qui s'est déroulé samedi et dimanche à l'espace Claude-Michel, sensibilise les visiteurs aux thématiques du bio, du bonheur et du bien-être.

 

« Les participants du Salon du mieux-être sont satisfaits des rencontres. Ils ont été nombreux à suivre les conférences et les ateliers », explique Claire Alonzo-Bousquet, responsable de l'événement.

 

L'environnement et le besoin de moins polluer apparaissent comme des priorités. Les visiteurs souhaitent également pouvoir parler avec les producteurs. L'occasion pour les 35 exposants d'échanger sur leurs propres expériences.

 

Benoît Jouan, volontaire

« J'avais 20 ans, et je voulais voyager et aider les autres. Le Service civil international m'a donné cette opportunité. C'est encadré, structuré. Cela m'a permis de travailler sur un chantier, de découvrir d'autres cultures, d'avoir des échanges », souligne le jeune homme.

Guillaume Chéneau, kinésiologue

« J'ai reçu des séances de kinésiologie après une compétition de VTT, que je faisais à haut niveau. J'ai compris que ce métier était fait pour moi. J'ai réfléchi à ma vie professionnelle et décidé de suivre une formation pendant un an », explique Guillaume Chéneau, kinésiologue depuis 6 ans.

Christèle Gauvin, praticienne

« Des événements personnels m'ont amenée à prendre un virage dans ma vie professionnelle. Le domaine de la sophrologie, la neurofeedback-dynamique me donnent la possibilité de m'exprimer et d'apporter des réponses aux personnes que je rencontre. »

Tamara, savonnière

« Dans le cadre de la Ferme des 5 sens, je suis la savonnière. J'ai créé mon activité avec sept savons différents : à la rose, la lavande, son de blé, cèdre, patchoulis, épices, tout doux », rappelle Tamara. La vente se fait à la Ferme des 5 sens, le vendredi, et à La Ferme de la Pinais, le mercredi, de 16 h 30 à 19 h. Elle vend également sur les marchés de producteurs ou salons régionaux. Les responsables de la monnaie locale, le Galléco, étaient présents.GUIPRY-MESSACC'e

 

Article Ouest-France

 

Rectifications

Cet article de Ouest-France  ne révèle qu'une facette de notre Salon et le correspondant est resté très évasif quant aux thérapies présentes sur le  Salon, c'est pourquoi il s'est attardé seulement sur le côté environnement. Quant aux propos qu'il me prête, sachez chers lecteurs que je n'ai jamais dit cela.  Il ne s'agit que d'une facette de notre action.  Même si j'adhère totalement au fait de moins polluer, ce n'est en aucun cas la priorité  de notre salon qui reste de promouvoir les  pratiques de soin  situées sur notre territoire  et d'en faire part aux "locaux".

Le correspondant  Ouest-France de notre secteur, est resté très prudent quant à l'utilisation des termes et n'a  pas voulu utiliser les termes naturopathie et autres termes pouvant aller à l'encontre du corps médical.  

 



22/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi